Solaire thermique direct : des performances accrues de 20 % (étude INES)

Une solution pour des projets de toutes tailles, en neuf ou rénovation

 

Olivier Godin, Président de SolisArt

 

 « Des résultats observés aussi bien avec des radiateurs qu’avec un plancher chauffant »

 

Comment se porte le marché français du solaire thermique actuellement ?

 

La tendance est favorable et s’est traduite par une croissance de 10 % de notre activité en 2017. Cette année continue sur la même lancée. Le solaire thermique continue à séduire en proposant une énergie gratuite, qui réduira la facture de chauffage et d’eau chaude. D’après une étude de l’INES (Institut National de l’Energie Solaire), sur plus de 1 000 installations fonctionnant avec nos solutions, les gains moyens sur ces deux postes de consommation sont ainsi de 40 à 50 % en rénovation et atteignent 70 % dans les maisons bien isolées.

Comment de tels gains sont-ils obtenus ?

 

Grâce à une technologie « solaire direct », bâtie autour d’un circuit « capteur solaire – diffuseur – ballon », alimenté par un seul fluide. On évite ainsi les déperditions de chaleur au niveau des échangeurs thermiques. Une régulation intelligente – qui anticipe la météo – augmente également les économies, en stockant la chaleur solaire dans l’inertie du bâtiment ou dans un ballon tampon. Toujours selon des tests de l’INES, la solution « solaire direct » est 20 % plus performante que le deuxième meilleur chauffage solaire du marché. Par rapport à un chauffe-eau solaire classique, l’économie au mètre carré de capteur est de 30 à 60 %. Des performances aussi bien observées avec des radiateurs qu’avec un plancher chauffant. En été, le surplus de chaleur est évacué via les capteurs.

 

Qu’en est-il du retour sur investissement ?

 

Un chauffage solaire permet de gagner une étiquette énergétique, ce qui valorise de 5 % l’habitation. L’installation s’amortit donc dès sa mise en service. Le solaire est aussi la seule énergie thermique sans inflation. A noter que son efficacité n’est pas fonction de la situation géographique : dans le nord de la France, l’ensoleillement plus faible est compensé par une durée de chauffe plus longue. Et en termes de longévité, le chauffage et l’eau chaude sont garantis pour longtemps : des retours de terrain ont permis de vérifier qu’il n’est pas nécessaire de remplacer le fluide ou les capteurs après 30 ans.

En quoi le solaire direct modifie-t-il les modalités de pose et d’exploitation ?

 

Comme l’installation fonctionne avec un circuit unique, piloté par une seule régulation, la pose et la maintenance s’en trouvent facilitées. De plus, tout est prémonté et précâblé dans nos ateliers, le système gagne en compacité et peut donc s’adapter à toutes les configurations. Le solaire thermique apporte ainsi des réponses pour le particulier, le collectif, le tertiaire ou l’industriel. Enfin, sur le plan de l’utilisation quotidienne, un pilotage à distance, via une interface web, permet à l’usager de concilier économies et confort.

https://www.solisart.fr/