RAGT énergie valorisation des déchets agricoles

RAGT  énergie Biomasse agricole : des additifs pour équilibrer la combustion

Des agropellets conformes à la norme ISO 17 225-6

 

ragtMatthieu Campargue,

Directeur de RAGT Energie et vice-président de la commission AFNOR X 34 B « biocombustibles solides »

 

 « Valoriser les déchets agricoles supposait de mettre à plat trois grands problèmes. »

En quoi les sous-produits de la filière agricole présentent-ils un intérêt pour la production de chaleur ?

Sur le papier, l’idée est de transformer ces déchets en granulés. Mais valoriser ce vaste potentiel énergétique suppose

ragtde mettre à plat trois grands problèmes. En premier lieu, il s’agit d’empêcher la formation de mâchefer, générée par la fusion des cendres. Ensuite, la biomasse agricole peut être chargée en azote et en chlore, des éléments corrosifs qui, s’ils ne sont pas pris en charge, se retrouvent dans les émissions atmosphériques. Enfin, la combustion de ces matières entraîne un encrassement qu’il faut éliminer pour conserver la charge nominale de la chaudière. Au milieu des années 2000, notre R&D a permis de s’affranchir de ces obstacles. Nous avions engagé ce travail, afin de valoriser en interne des granulés produits à partir de sous-produits issus de notre activité de semenciers.

[restrict]

 En quoi consiste la solution ?

Nous avons élaboré une formulation d’additifs permettant d’équilibrer la combustion de nos granulés. A présent, nous proposons cette formulation chimique aux producteurs de granulés de bois et aux industriels qui souhaitent intégrer des matières agricoles dans leurs granulés ou valoriser leurs coproduits en énergie. Pour cela, nous analysons leurs matières premières dans nos laboratoires. Après quoi, nous développons la formulation adaptée à ces matières. Naturellement, nous apportons aussi une expertise à nos partenaires pour la mise au point de leur process de production.

Les granulés d’origine agricole présentent-ils les mêmes caractéristiques que ceux issus de la filière bois ?

Comme pour toute solution innovante, il a été nécessaire de sécuriser les acteurs du marché, qu’il s’agisse des exploitants ou des fabricants de chaudières. C’est pourquoi nous nous sommes impliqués très tôt dans la normalisation des biocombustibles solides. Les textes intègrent désormais un volet dédié aux granulés agricoles. Les agropellets produits avec nos formulations, et en suivant notre cahier des charges, sont ainsi conformes à la norme internationale ISO 17 225-6. Ils sont également agréés par les grands énergéticiens exploitant des réseaux de chaleur urbains et les chaudiéristes.

www.ragt-energie.fr

www.valeurenergie.com/bois-energie

[/restrict]