QUALITE DE L’AIR DES SOLUTIONS SMART BUILDING

QUALITE DE L’AIR DES SOLUTIONS SMART BUILDING  POUR ASSURER LE SUIVI DE LA QUALITE D’AIR INTERIEUR

ETRE CONFORME A LA REGLEMENTATION, AMELIORER LE CONFORT DES OCCUPANTS ET LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU BATIMENT

ENTRETIEN AVEC
Guy Lecurieux Lafayette,

Business Development
GreenCityZen

ENTRETIEN AVEC
Sylvain Marceix,
Directeur
Conseil Chimie Service
Spécialiste QAI
C2S AirIntérieur

Le grand public, plutôt bien sensibilisé à la pollution atmosphérique, vous semble-t-il suffisamment informé à propos de la qualité d’air intérieur ?

« Pas suffisamment, au regard des enjeux portés par le sujet. Nous passons plus de 80 % de notre temps dans des espaces intérieurs, plus pollués que l’extérieur. » indique Sylvain Marceix, C2S, spécialiste de la qualité de l’air Le décret de 2015, portant sur la surveillance de la qualité d’air dans certains établissements recevant du public, a marqué un pas majeur dans la prise en compte de ces enjeux. « Pour se conformer à ce texte, l’IoT(Internet des objets) apporte des solutions de mesure continue et d’alertes. Couplés à l’expertise métier de C2S, nous proposons des solutions et un accompagnement pour améliorer la qualité de l’air (confort et santé) et la performance énergétique du bâtiment. », indique Guy Lecurieux, Co fondateur de GreenCityZen

Comment cette solution fonctionne-t-elle ?

Les capteurs remontent des données environnementales – taux de CO2, température, hygrométrie – vers une plateforme cloud interopérable et son application. Les boîtiers présentent la particularité de consommer très peu d’énergie. Alimentés par pile, leur longévité atteint jusqu’à 10 ans. Ils sont très faciles à déployer et ne nécessitent aucune infrastructure dans le bâtiment (pas besoin de courant, pas besoin de réseau WIFI, …). Tout cela permet un maillage fin d’un site ou d’un parc de bâtiments. Le tableau de bord de gestion de la flotte évite des déplacements inutiles pour la maintenance. Le tableau de bord « utilisateur » accessible en version mobile permet de mesurer l’impact des actions d’amélioration, et propose des indicateurs d’aide à la décision pour ajuster les dispositifs de ventilation pour concilier qualité d’air intérieur et économies l’énergies. Le dispositif d’accompagnement couvre l’évaluation des moyens d’aération des établissements, des recommandations et l’assistance à la mise en œuvre du plan d’amélioration, et le suivi de l’impact des améliorations. Cette démarche a déjà été éprouvée pour plusieurs dizaines de collectivités, pour un total de plus de 800 bâtiments. L’application DiagOnAir propose un référentiel de suivi de la démarche d’amélioration.

Dans les bâtiments anciens, le pilotage de la ventilation n’est pas toujours envisageable…

En effet, 80 % des crèches et écoles sont installées dans des locaux où seule l’ouverture régulière des fenêtres permet de lutter contre le confinement. C2S propose un dispositif de sensibilisation à l’aération (LIB’AIR) alliant formation et déploiement de capteurs alertant les occupants par email ou SMS. Les résultats sont probants, en moins d’un mois, on observe en général une amélioration de 30 à 50 % du confinement.

Vous évoquiez le fait que la solution soit interopérable. En quoi est-ce important ?

Nos capteurs font également remonter des informations concernant la luminosité et la détection de présence et occupation des salles. En étant interopérables avec d’autres applications GTB/GTC, ils peuvent contribuer à la gestion de l’éclairage ou de l’occupation des locaux. Les possibilités sont ouvertes.

www.greencityzen.fr

www.c2s.airinterieur.com