Photovoltaïque : comment aller plus loin dans l’autoconsommation ?

Photovoltaïque : comment aller plus loin dans l’autoconsommation ?

Une solution globale pour : Produire, consommer, optimiser et stocker de l’énergie.

Frédéric
Da Fonseca,
Responsable opérationnel
 Axdis

  « Un feedback complet de la part des installateurs quant aux attentes du marché »

Axdis est présent sur le marché de l’efficacité énergétique depuis près de 20 ans. Quelles tendances observez-vous plus particulièrement sur le photovoltaïque ?

Être distributeur en B2B nous permet d’avoir un feedback très riche de la part des installateurs, quant à leurs besoins et à ceux des usagers finaux. Concernant le photovoltaïque, il ressort une attente forte à propos d’une solution conciliant le rendement de production, l’optimisation des consommations, la gestion et le stockage de l’énergie. Cette demande émane aussi bien des marchés du particulier que ceux du tertiaire ou de l’industriel. Pour apporter des solutions adaptées, nous menons au quotidien un travail en étroite collaboration avec les fabricants et leur département de R&D. Au sujet de la production, l’attente est d’ordre qualitatif. Les panneaux Soluxtec, de fabrication allemande, avec un rendement surfacique supérieur à l’offre standard du marché atteignent 330 Wc, et répondent exactement à ce besoin. En outre, ces panneaux sont garantis 20 ans, alors que la durée fréquemment observée sur le marché est de 10 ou 12 ans.

KODAK Digital Still Camera

Et concernant l’optimisation des consommations ?

Cet aspect est pris en charge grâce à l’offre que nous avons développé avec MyLight Systems, société française ayant conçu une unité de gestion centralisée de l’énergie. Une interface visuelle permet d’avoir un suivi sur l’autoconsommation, qui correspond au taux d’énergie consommée des panneaux par rapport à l’autoproduction, qui représente le taux d’autonomie de l’habitation. Le monitoring de ces deux paramètres permet d’optimiser en journée l’utilisation des appareils en fonction de la production solaire. Il est ainsi possible de faire fonctionner au moment de l’ensoleillement maximal des appareils qui jusqu’à présent et par habitude sont programmés la nuit pour réduire le coût énergétique. Cependant, les consommations les plus importantes se font toujours à un moment de faible ensoleillement, le matin ou le soir. D’autres besoins, comme ceux de l’après-midi, ne mobilisent pas 100 % de l’énergie produite. Face à cette double problématique, le stockage d’énergie permet d’aller plus loin dans l’autoconsommation.

Le vrai challenge étant la capacité à mettre en adéquation les périodes de production ou de restitution de l’énergie avec les moments de consommation.

Comment cela ?

En récupérant l’énergie excédentaire pour la mettre à disposition des usagers au moment opportun. Le stockage résout ainsi l’écueil de l’intermittence du photovoltaïque. Pour cela, nous nous appuyons sur le concept de stockage Xstorage produit de la collaboration entre Eaton et Nissan, qui respecte la logique et les valeurs de l’économie circulaire, en effet, les batteries des véhicules Nissan Leaf  sont recyclées dans cette solution et trouvent là une seconde vie.

Depuis six ans nous proposons en solution complémentaire le couplage de l’installation avec un ballon thermodynamique Thaleos de fabrication française, qui permet d’intégrer également le niveau de production solaire dans la mise à disposition d’eau chaude sanitaire.  Là encore, c’est de l’énergie produite, gérée et stockée dans une logique d’optimisation des coûts.

www.axdis-pros.fr