APsystems PV résidentiel : des micro-onduleurs avec une communication sans-fil

PV résidentiel : des micro-onduleurs avec une communication sans-fil

Les Micro-onduleurs ZigBee d’APsystems, une gamme innovante pour gérer un volume de données trois fois plus rapidement.

Olivier Jacques,   Président  EMEA & USA, Global Executive VP, APsystems

  « Un câblage et des accessoires communs des micro-onduleurs de YC600 et   QS1 pour une pose simplifiée » et plus de compétitivité

Le micro-onduleur – qui permet d’optimiser la production d’un panneau photovoltaïque – peut-il répondre aux besoins d’installations des bâtiments résidentiels collectifs type logements sociaux  ?

Oui, grâce aux solutions multi-modules qui adressent de deux à quatre panneaux, tout en permettant le monitoring de chacun d’entre eux. Il est ainsi possible d’en déployer en réalisant des économies d’échelle. Dans le résidentiel, la nouveauté est de pouvoir recourir à des micro-onduleurs de 600 W, dont les communications avec la passerelle de données sont assurées via ZigBee. Déjà disponible sur les micro-onduleurs YC1000 de 1 000 W et prochainement avec le QS1, ce protocole radio remplace le traditionnel CPL. Il couvre des distances de 50/60 m, en sachant qu’il est possible d’installer des répéteurs pour aller au-delà.

Quels sont les avantages de ce protocole ?

Tout d’abord, il présente un coût inférieur à celui du CPL pour un volume de données trois fois plus important. Par ailleurs, dans des bâtiments aux réseaux électriques de plus en plus pollués par la multitude d’appareils branchés, les communications CPL peuvent être sujettes à de mauvaises transmissions ou à des coupures. Y pallier suppose la mise en place de filtres, sources de surcoût et de risques de panne. Un passage au sans-fil avec le ZigBee permet de s’en affranchir. Cela ouvre aussi des perspectives dans le résidentiel collectif.

Comment cela ?

Avec le CPL, les échanges entre les panneaux et le bâtiment sont bloqués au niveau du boîtier AC. ZigBee permet de regrouper au sein d’une seule passerelle la gestion et le monitoring d’une cinquantaine de systèmes implantés sur plusieurs sites. Chaque propriétaire aura une vision de ses flux « production-consommation » et le gestionnaire des installations photovoltaïques en disposera d’une vision agrégée. Le micro-onduleur permet aussi des gains de place sur des projets où chaque mètre carré peut compter, comme dans le logement social par exemple. A noter que ces installations collectives ne sont généralement pas concernées par la réglementation relative au facteur de croissance. Celle-ci prescrit aux gestionnaires de gros sites photovoltaïques de  diminuer l’injection de courant à la demande des réseaux. Nos micro-onduleurs de 600 W sont compatibles avec cette disposition. A noter que  ce sera également le cas, à partir de début 2019, sur l’ensemble de notre gamme ZigBee qui évolue

Quelles en sont les nouvelles caractéristiques ?

La puissance du QS1 atteint 1 200 W AC pour connecter 4 modules et comporte 4 MPPTs complétement indépendants ainsi q’un relais VDE intégré pour la déconnexion au réseau électrique, comme l’exige la règlementation, en cas d’interventions des services du gestionnaire de réseaux ou des pompiers par exemple . Nous avons aussi développé une solution pour permettre un câblage commun avec les micro-onduleurs de 600 W. De quoi les combiner en toute simplicité au moment de l’installation. Concernant l’exploitation, rappelons qu’il est opportun de mobiliser une approche intégrée qui associe les matériels – micro-onduleur, passerelle de données… – et le software qui en permet le pilotage.

www.emea.apsystemes.com