Véhicules utilitaires électriques : quelles solutions en motorisation ?

Véhicules utilitaires électriques :  Une mobilité verte et des solutions pour le stockage des ENR

Jean-Marc Celsa,
Directeur Produit et Homologations
Iveco France

« Des batteries pour lesquelles les circuits de retraitement sont opérationnels »

Où en sont aujourd’hui les alternatives aux énergies fossiles pour les véhicules utilitaires légers ?Véhicules utilitaires électrique

Sur ce marché, deux grandes technologies cohabitent actuellement : le gaz naturel et l’électrique. La seconde séduit notamment les collectivités locales et les services de l’Etat pour des applications en milieu urbain. En effet, cette motorisation est silencieuse, n’émet pas de particules et ne cesse de gagner en performance. Cela en fait un véhicule propre et efficace. Concernant les autres marchés, le gaz naturel gagne des parts dans le secteur des véhicules lourds et l’électrique poursuit son développement chez les particuliers. Véhicules utilitaires électriques

Concernant l’électrique, qu’en est-il du recyclage des batteries ?
Véhicules utilitaires électrique

La fin de vie de celles au lithium constitue en effet un problème. C’est pourquoi, avec notre gamme d’utilitaires, nous avons privilégié des solutions « Sodium Chlorure de nickel », pour lesquelles des circuits de retraitement sont opérationnels. Sur ces véhicules, la batterie est couplée avec un supercondensateur qui permet d’optimiser la recharge au freinage. A la clé, cela dégage un gain d’autonomie de 20 %. Avec une charge embarquée de 80 kWh, ces véhicules atteignent 280 km sur un cycle NEDC, ce qui répond aux besoins concrets d’une large majorité d’utilisateurs. Des progrès ont aussi été réalisés sur les temps de charge. En 2009, huit heures étaient nécessaires pour une recharge complète. Aujourd’hui, deux heures suffisent. Avec des temps de charge et de décharge rapides, le supercondensateur ouvre aussi des perspectives pour l’essor des smart grids et des énergies renouvelables (ENR).

Comment cela ?

Pour être la plus verte possible, la mobilité électrique doit reposer sur des énergies propres, comme le photovoltaïque ou l’éolien. Mais il s’agit de ressources intermittentes et l’électricité n’est pas aisément stockable. Les véhicules électriques apportent justement une solution sur ce point, en pouvant stocker une énergie qui peut être réinjectée sur les réseaux, en cas de besoin. Nous avons aussi des exemples d’utilisateurs qui habitent en zone rurale et qui ont choisi l’électrique, afin de consommer leur propre production ENR, plutôt que de devoir faire le plein à 15 km de chez eux.

Plus d’info : www.iveco.com

http://valeurenergie.com/category/transport/