L’ingénierie financière, une expertise aussi pertinente qu’une AMO technique

Unica Conseil, la méthanisation présente une matrice de risques complexe

unica conseilInterview auprès de Nicolas Mallein, Fondateur d’Unica Conseil

« Un porteur de projet voit des opportunités, un banquier raisonne en risques »

Les acteurs de la méthanisation sont-ils suffisamment sensibilisés au sujet de l’ingénierie financière ?

Unica conseil : De plus en plus de porteurs de projet ont compris l’intérêt de s’entourer d’un conseil sur le volet du financement, comme ils le font déjà pour les aspects techniques. Il y a encore cinq ans, la plupart d’entre eux allaient directement vounica conseil ir le banquier, en se disant qu’ils pourraient s’en sortir tout seuls. Or, là où un porteur de projet voit des opportunités de revenus, un banquier raisonne en risques financiers. Et par rapport à d’autres ENR, la méthanisation présente une matrice de risques jugée très complexe par ce dernier.

En quoi cette matrice se distingue-t-elle avec la méthanisation ?

Unica conseil : Tout d’abord, le risque d’approvisionnement est plus élevé que pour le photovoltaïque, l’éolien ou l’hydraulique. Pour une filière encore en phase d’industrialisation, l’investissement présente également un risque accru. Au stade de l’exploitation, les aléas sont plus nombreux et impactent directement le remboursement de la dette. Aussi, tout cela doit être mis à plat, en préalable à tout échange avec le banquier, afin d’éclairer la prise de décision de ce dernier. La modélisation financière d’un projet de méthanisation par un expert financier permet de sécuriser la prise en compte de l’ensemble des risques spécifiques au projet et de tester leur impact sur la viabilité financière de celui-ci. Ayant nous-mêmes une expérience bancaire de 25 années, nous cernons parfaitement les préoccupations des financeurs. En clair, il faut « parler banquier au banquier ». Nous partageons aussi notre expérience avec l’ensemble de la filière, par le biais de groupes de travail ou de réunions professionnelles et affinons en permanence notre savoir-faire par la prise en compte des problématiques les plus récentes et des risques associés.

Vous évoquiez la nécessité d’envisager la question financière en amont. Pourquoi cela ?

Unica conseil : Certaines informations partagées prématurément – et pouvant donc évoluer – sont de nature à perturber l’analyse du banquier. Une Assistance à Maitrise d’Ouvrage financière en amont évite cet écueil. Elle permet aussi de mesurer l’impact financier du choix de tel ou tel fournisseur. Le fait d’établir un business plan prévisionnel sera également une base argumentaire solide pour les échanges avec les organismes de subventions. Malheureusement, trop de porteurs de projet ne mesurent la pertinence d’une AMO financière qu’au moment où ils sont confrontés à des contraintes qui mettent leur démarche en péril.

Plus d’info
www.unica-conseil.fr

Propos recueillis par Nils Bruder