Un état des lieux du déploiement de la filière méthanisation

logo_amorce_signaturesLe Grenelle de l’environnement a favorisé l’expansion de la méthanisation en imposant des objectifs de valorisation matière et organique des déchets (45% de recyclage des OM d’ici 2015), ainsi qu’un objectif de production d’énergie renouvelable (au minimum 23% de l’électricité consommée en France devra être produite à partir d’énergies renouvelables). Afin d’aider les collectivités dans leurs choix, AMORCE a réalisé en 2010, en partenariat avec l’ADEME, un état des lieux du déploiement de la filière méthanisation des déchets ménagers en France. Le document est mis à jour annuellement. La première installation en France (Amiens) date de 1988, les unités suivantes sont plus récentes (mises en service à partir de 2002) mais fournissent déjà un retour d’expérience intéressant. Pour l’année 2012, les 9 installations en fonctionnement courant ont traité 575 000 tonnes de déchets et produit 80 000 tonnes de compost ainsi que plus de 34 millions de Nm3 de biogaz. Par ailleurs, il est prévu de traiter 1,4 millions de tonnes supplémentaires dans les 11 sites de méthanisation qui sont en phase de mise en service ou à l’étape de projet. Malgré un contexte réglementaire parfois difficile à anticiper (discussions européennes sur le statut des composts et des digestats, révision de la norme française sur les composts, …), le nombre de projets se concrétisant augmente régulièrement, participant à l’atteinte des objectifs nationaux.