Transports Mendy : près de 3 ans de retour d’expérience sur le GNL

Transports Mendy : près de 3 ans de retour d’expérience sur le GNL

« Proposer aux chargeurs un service à prix égal sous certaines conditions, tout en roulant propre »

Comme toute technologie nouvelle, le GNV compte ses pionniers. Parmi eux, les Transports Mendy (150 véhicules au total). « Il y a deux ans et demi, nous avons été les premiers en France à rouler au GNL, explique Patrick Mendy, dirigeant de la société landaise. Les premiers essais ont été réalisés grâce à l’appui d’Intermarché, un chargeur qui souhaitait pouvoir assurer la livraison de ses commerces en ville avec des nuisances sonores divisées par deux. »

En termes de bilan environnemental, le transporteur a réalisé ses propres mesures, par rapport au gasoil : -45 % sur le monoxyde de carbone, -68 % sur l’oxyde d’azote, -18 % sur le CO2 et -82 % sur les particules fines. « Il est très important de pouvoir proposer aux chargeurs un service à prix égal, tout en roulant propre, souligne Patrick Mendy. Les résultats concernant les particules fines sont particulièrement importants, vu leur impact sur la santé. »

En 2014, les Transports Mendy ont aussi été les premiers à faire ouvrir une station « Gaz Natural Fenosa » GNL/GNC, en France. Implantée à Castets (40), elle alimente aujourd’hui les 21 véhicules gaz du transporteur, mais aussi ceux d’autres acteurs, depuis l’année dernière. « Afin d’amortir le coût de la station, il est primordial que les débits soient les plus élevés possible, précise Patrick Mendy. Pour cela, il faut se regrouper entre collègues. Aujourd’hui, une cinquantaine de véhicules s’y alimentent. Cela fait baisser les prix. Tout le monde y trouve donc un intérêt. »

En termes de perspectives, le transporteur peut aujourd’hui se tourner vers des flux nationaux au gaz, grâce à l’acquisition de véhicules IVECO GNL double réservoir ayant une autonomie de 1 500 km. Quand le GNV sera homologué pour le transport de matières dangereuses, la société poursuivra le transfert de sa flotte vers le gaz sur l’activité « Vrac ».

Paroles de pro : « L’ouverture de stations reste primordiale »

« Des transporteurs ont attendu que les chargeurs leur demandent de passer au GNV, alors que d’autres ont pris les devants, comme les Transports Mendy, observe Laurent Maalem, Directeur Commercial GNL/GNV France chez Gas Natural Fenosa. Cela a permis d’accompagner le mouvement d’ouverture de stations qui reste primordial pour l’essor du GNV. »