Foreuses : une cage virtuelle pour répondre à la norme EN 16228

sudimat fourmifor cage virtuelle foreuses norme-en-16228
Un
arrêt-machine, dès qu’un opérateur approche des parties mobile

« Les inspecteurs du travail ont reçu des consignes des Ministères pour fairerespecter  ces obligations

 

Interview auprès de Gérard Desrentes, Président de Sudimat et Fourmifor

La norme EN 16228 vise à réduire les risques de happement des vêtements ou des parties du corps par les machines de forage. Comment avez-vous intégré ce texte ?

sudimat fourmifor cage virtuelle foreuses norme-en-16228Nous avons équipé nos foreuses vendues avant le 13 février 2015 d’une cage virtuelle qui empêche l’accès aux éléments mobiles, tant qu’ils sont en mouvement. Ce dispositif repose sur un système de détection qui arrête la rotation et la translation verticale, dès qu’un opérateur pénètre dans la zone de sécurité autour des parties dangereuses. Il est à noter que les cages physiques  sont obligatoires depuis une quinzaine d’années en Grande-Bretagne, où nous distribuons nos foreuses. Nous étions donc déjà au point sur le plan de la sécurité et avons simplement fait évoluer nos machines vers une protection électronique. En cela, nous avions anticipé de trois années l’entrée en vigueur de la norme. (Pour les foreuses vendues après le 13 février 2015, la législation actuelle ne nous permet pas la cage virtuelle telle qu’elle et nous travaillons à son adaptation). L’enjeu en termes de sécurité est immense, car il y a, chaque année, un ou deux décès accidentels en France, ainsi que de nombreux blessés graves, avec amputations. Les machines ont évolué pour réduire les risques.  Les inspecteurs du travail ont reçu des consignes des Ministères pour faire respecter ces obligations. sudimat fourmifor cage virtuelle foreuses norme-en-16228

Que se passe-t-il une fois que la foreuse s’est mise en sécurité ?

Il est possible de la réarmer pour la faire passer en mode de fonctionnement réduit. Ce mode moins dangereux pour l’opérateur facilite les manœuvres d’ajout et de retrait des tiges de forage. Pour permettre ces opérations en toute sécurité, la vitesse de rotation reste alors inférieure à 30 tours/min et les mouvements verticaux sont limités à moins de 15 m/min. Une fois les équipements changés, un réarmement qui confirme la présence hors zone dangereuse de l’opérateur permet pour relancer la foreuse à vitesse normale.

Paroles de pro : « Une foreuse compacte pour les accès très contraints. »

« Pour répondre aux projets géothermiques en zones peu accessibles au matériel de forage – comme certains jardins en zone pavillonnaire, par exemple –, nous avons développé la foreuse Fourmidrill FD55, évoque Gérard Desrentes, Président de Sudimat et Fourmifor. Très compacte, elle pèse moins  de 2200 kg et peut être héliportée par lots de 800 kg. Afin de faciliter l’accès via des passages exigus, le groupe de puissance peut être séparé de la foreuse qu’il alimente. Avec une largeur de 700 mm, celle-ci pourra aisément accéder au point de forage.

Sudimat
Z.A. de l’Hobit N°4
31790 SAINT SAUVEUR
Tél. 0 534 270 300