Un fabricant de lubrifiants doit savoir apporter une solution dans la durée

Q8Oils Un suivi analytique des bains d’huiles pour optimiser la disponibilité du moteur

Interview auprès de Yves Brun, Industrial Sales Manager chez Q8Oils

« Choisir l’huile la plus adaptée ne suffit pas. »

Quelles sont les problématiques rencontrées en matière de lubrification des moteurs biogaz ?

Q8oils

Q8oils : En premier lieu, il s’agit de préconiser l’huile qui sera la plus adaptée à la fois au type de moteur et à la nature du gaz consommé, qu’il s’agisse de biogaz issu de méthanisation agricole ou d’une décharge. Par exemple, si les vidanges sont provoquées par une acidité constatée du bain, il conviendra d’utiliser une huile minérale qui présentera une réserve élevée de TBN (Total Base Number). Dans le cas de vidanges liées à une valeur d’oxydation trop élevée, une huile synthétique pourra retarder ce phénomène et augmentera souvent de plus de 50 % les heures de fonctionnement avant vidange. Mais attention : choisir l’huile la plus adaptée ne suffit pas.

Pourquoi cela ?

Q8oils

Q8oils : En cours d’exploitation, il faut assurer un suivi régulier de la performance résiduelle de l’huile, par le biais d’analyses

en laboratoire. Ces contrôles dont les périodicités sont définies par les motoristes permettent une maintenance préventive tout en assurant des intervalles optimums entre les vidanges. L’objectif est de différer, autant que faire se peut, les temps d’arrêt de l’installation, tout en prévenant l’usure du moteur biogaz. Cela évidemment pour augmenter la disponibilité du moteur et donc la rémunération de l’exploitant. Pour cela, de nombreux paramètres sont analysés : la viscosité de l’huile, les indices d’acidité et de basicité, l’ipH, l’oxydation, la nitration et bien sûr la présence de particule d’usure, d’eau, de sodium etc. L’historique des analyses est un élément important pour nous permettre de réaliser une étude lors d’un changement de qualité d’huile. Nous proposons un tel suivi, grâce à un service d’analyses qui repose sur une organisation dédiée gérée en interne par des spécialistes. En résumé, un fournisseur de lubrifiants doit être en mesure d’apporter une solution globale qui soit en phase avec le business plan du client, souvent programmé sur une quinzaine d’années. Un tel partenariat dans la durée suppose aussi que le producteur d’huiles soit capable d’assurer une amélioration continue de ses huiles et de ses services, afin d’apporter des réponses concrètes aux clients et aux évolutions des moteurs.

Justement, comment les huiles évoluent-elles pour répondre à ces nouveaux besoins ?

Q8oils

Q8oils : Le marché a notamment vu apparaître une nouvelle génération de moteurs fonctionnant à haute pression et composés de nouveaux matériaux. Il nous a fallu répondre à cette demande, en proposant de nouveaux produits. Nos innovations sont basées sur une R&D importante et sur des retours de terrain, à travers des milliers d’analyses effectuées sur plus de 4 000 moteurs à gaz en service. Notre nouvelle offre se compose d’huiles minérales comme Q8 Mahler G5, G8 et G10 et d’huiles synthétiques, Q8 Mahler GR5 et Q8 Mahler GR8 offrant une alternative de très haut niveau.

Plus d’info : www.q8.com