Panneaux solaires : un nettoyage régulier pour un rendement optimal

  Panneaux solaires : un nettoyage régulier pour un rendement optimal

Des pertes de production qui atteignent jusqu’à 70 %

Panneaux solaires nettoyage

Interview auprès de Marion CEBE, Gérante de bioclean 3D

« Il est recommandé de nettoyer son installation au moins une fois par an »

Dans quelle mesure l’encrassement de la surface des panneaux solaires pose-t-il un problème pour la production d’énergie ?

Panneaux solaires nettoyage

Lorsqu’elles opacifient les modules solaires, les impuretés peuvent générer des pertes de production allant de 3 à 6 % par an et jusqu’à 16 % pour les capteurs à plat. L’encrassement accélère aussi les dépôts de matières solides : en l’absence de nettoyage pendant 5 ans, la baisse peut atteindre 20 %. En fonction de l’environnement de l’installation, les pertes vont parfois au-delà. Outre les causes habituelles – déjections d’oiseaux, feuilles mortes, sel d’embruns, pluies de sable, etc. –, certains sites sont soumis à des pollutions urbaines, industrielles ou agricoles. Par exemple, dans le sud de la France, des caves vinicoles ont constaté des pertes de production photovoltaïque de 70 %. Ces baisses impressionnantes sont causées par une pellicule noire formée par un champignon qui se développe à partir des tanins contenus dans le vin.

Comment peut-on éviter les baisses de rendement ?

Panneaux solaires nettoyage

Dans le cas d’une installation dotée d’un système de monitoring, l’entretien peut se déclencher si une perte de production est constatée. Mais à titre préventif, il est recommandé de nettoyer son installation au moins une fois par an. En termes de calendrier, l’entretien peut s’envisager avant les périodes de forte production qui débutent en avril. Il est aussi possible d’intervenir après l’été, au moment où les saletés ont été littéralement collées aux panneaux par le soleil. Quelles que soient les pertes liées à l’encrassement, les frais d’un nettoyage seront couverts par le retour à une production maximale.

En quoi consiste le nettoyage des panneaux ?

C’est un métier spécifique avec des méthodes et des outils bien particuliers. Nous utilisons ainsi des brosses spécialement développées par un fabriquant français pour les panneaux solaires. Leur bras télescopique jusqu’à 16 m évite de marcher sur les modules. Nous filtrons aussi l’eau de robinet utilisée pour qu’elle atteigne le « zéro ppm », de telle façon à ne pas laisser de traces. Naturellement, nous proscrivons les produits chimiques qui pourraient corroder les panneaux, mais surtout leurs structures en aluminium.

Plus d’info

www.bioclean3d.com

Propos recueillis par Nils Bruder