Nice Grid

Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

– Nice Grid fût une expérimentation menée par cc Nice Côté d’azur, quel bilan peut-on tirer de ce projet ? Quels étaient les objectifs de Nice Côte d’Azur dans ce programmes smart grid ?

A Nice, nous avons fait le pari que la transition écologique sera le moteur  d’une nouvelle croissance, parce que nous avons foi dans les vertus de l’innovation, dans ses capacités à créer de l’emploi et à stimuler le développement des entreprises et des start-up.

J’ai voulu en effet que la Métropole Nice Côte d’Azur accueille le premier 1er  démonstrateur français  de quartier solaire intelligent. Ce projet Nice Grid nous a permis d’expérimenter jusqu’en 2017 le stockage innovant de l’énergie solaire en impliquant directement 180 familles et 10 grandes entreprises sur la commune de Carros, en les incitant à adopter les bons gestes pour faire des économies d’énergie. Avec notre concessionnaire des réseaux électriques Enedis, nous en tirons un très bon bilan sur le plan technique, et nous avons voulu ensemble aller plus loin et passer à la mise au point des modèles économiques et au développement industriel de l’expérimentation Nice Grid.

– Quel est maintenant la suite du programme de ce projet ?

Avec Enedis et la Commission Européenne, nous avons lancé en janvier dernier à Nice le nouveau démonstrateur français Interflex, qui prend le relais de Nice Grid et qui permettra d’aller plus loin dans la recherche de nouvelles solutions pour optimiser le système énergétique local.

Il s’agit actuellement du plus grand programme européen de Recherche et Innovation dans ce domaine. Smart city mondiale reconnue, Nice accueille le seul démonstrateur français que nous avons nommé Nice Smart Valley.  Pendant trois ans, nous allons ainsi piloter sur l’ensemble de l’Eco-vallée qui compte plus de 30 000 habitants, l’expérimentation industrielle de nouvelles formes de flexibilités dans le but d’optimiser notre système énergétique local, notamment en modérant notre niveau de consommation et en développant la production locale d’énergie, dans l’objectifs de respecter le Plan Climat de la Métropole Nice Côte d’Azur : plus d’autonomie énergétique, moins d’émission de gaz à effet de serre. Six partenaires industriels de premier plan et plusieurs centres de recherche sont engagés dans ce projet.

Ce projet engagé à Nice, et nulle part ailleurs en France, je le redis, permettra également aux habitants de faire de substantielles économies d’énergie. Cette émulation favorise par là même l’implantation et le développement d’entreprises ainsi que la création d’emplois locaux.