microflex, Réseau de chaleur urbain

microflex1Réseau de chaleur urbain : veiller à la performance thermique des canalisations

 

Conduites pré-isolées : un suivi depuis les études jusqu’à la pose
« Le travail du bureau d’études et des installateurs s’en trouve facilité. »

Contact : Régis Bailot, Directeur commercial « France » chez Microflex

Les performances d’un réseau de chaleur urbain sont étroitement liées au rendement de son réseau de distribution. En ligne de mire, la réduction des déperditions thermiques, comme l’explique Régis Bailot, Directeur commercial « France » chez Microflex.


Un réseau de chaleur peut couvrir plusieurs kilomètres. Comment en réduire les pertes en ligne ?
Tout d’abord, soulignons qu’un réseau de chaleur doit faire l’objet de toutes les attentions en termes de dimensionnement. C’est le travail d’un bureau d’études, mais celui-ci peut s’appuyer sur notre expérience d’industriel spécialisé dans les conduites. Avec notre savoir-faire, nous pouvons ainsi orienter certains choix techniques. À ce titre, les canalisations flexibles apportent une grande souplesse pour la conception du réseau, grâce à leur faible rayon de cintrage. Une fois le dimensionnement réalisé, nous apportons aussi des réponses concernant la configuration des conduites, le choix des connections, etc. En clair, le travail du bureau d’études et des installateurs s’en trouve facilité.
Qu’en est-il de la mise en œuvre ?
À ce stade, il est important de s’appuyer sur des solutions qui permettent de réduire les temps de pose. À la clé, il y a d’importantes économies de main-d’œuvre. Pour permettre une gestion facilitée du chantier, nous expédions nos conduites 48 heures après leur commande. Les couronnes sont livrées sur le chantier, ce qui réduit les manipulations. Dans les cas complexes, nous pouvons apporter une assistance technique, lors de la mise en œuvre. On le voit, au-delà des performances intrinsèques des conduites, les services apportés aux porteurs d’un projet ont toute leur importance, depuis les études jusqu’à la pose.

Choisir des isolants aux performances durables
Avec les conduites pré-isolées, les pertes peuvent être réduites à moins de 2°C par km. Mais elles ne présentent pas toutes le même niveau de performance dans le temps. « Une mousse polyuréthane sera moins efficace au bout de quelques semaines, explique Régis Bailot. Ce problème est résolu avec une mousse de polyéthylène réticulée. En effet, sa structure alvéolaire fermée à mémoire de forme préservera ses capacités isolantes sur 50 ans. »

microflex 2 microflex logo