Hantsch Le Biodôme, procédé breveté de bioséchage

Hantsch Le Biodôme, procédé breveté de bioséchage

Nous accélérons le processus jusqu’à 10 jours au lieu de 56

hantsch Alain GuéganEntretien avec Alain Guégan Directeur ingénierie Hantsch

L’accélération de la dégradation du digestat permet de fabriquer un produit normé

En quoi consiste le bioséchage ?

HantschAlain Guégan Hantsch : Notre métier d’origine, c’est la maîtrise parfaite de la transformation des boues de station d’épuration. Une technologie éprouvée de longue date qui est similaire à celle du traitement des digestats, dont le marché est devenu plus important depuis 2010.

Quels sont les procédés que vous avez développés ?

Alain Guégan Hantsch : La problématique principale dans l’agriculture, c’est le stockage du digestat sans nuisances olfactives. En effet, les agriculteurs sont soumis à des périodes d’épandage limitées dans l’année, aussi, ils doivent stocker leur digestat de manière confinée et sans odeurs pour les riverains pour éviter toute nuisance. Notre mission est de leur permettre de produire un digestat stable   et pérenne avant de pouvoir l’utiliser à leur gré dans les champs. Pour cela, nous avons développé un procédé d’accélération de la dégradation et de la transformation du digestat afin qu’il devienne un produit normé.

Comment parvenez-vous à cette accélération ?

Alain Guégan Hantsch : La méthanisation produit de la chaleur et de l’énergie que l’on valorise dans le compostage. En valorisant également l’ensemble des sources de chaleur gratuites de l’installation, nous insufflons de l’air chaud, ce qui provoque une réaction aérobie, contraire à celle de méthanisation, qui permet d’aller plus vite dans la dégradation des déchets et accélère le processus de compostage. C’est le coeur de notre procédé breveté Biodômes. Ainsi, nous récupérons la chaleur solaire de la toiture des tunnels, la chaleur de la dalle, de panneaux photovoltaïques, de géothermie, de chaudière ou encore de pompe à chaleur.

Quel est le résultat obtenu ?

Alain Guégan Hantsch : Le processus classique est de 4 à 6 semaines pour transformer les déchets en digestat. Avec notre procédé, nous accélérons le processus à 21 jours, voire même seulement 10 jours. De fait, l’installation s’en trouve compactée, ce qui réduit les coûts de construction. Ensuite, le digestat peut alors être réutilisé en agriculture. Aujourd’hui, il existe plus de 150 tunnels Biodômes dans toute l’Europe, et pas uniquement pour le traitement du digestat.

Plus d’infos :www.Hantsch

Interview / Propos recueillis par Violaine Pondard