FIBRA

La filière forêt-bois résiste à la crise en Rhône-Alpes

 La Région Rhône-Alpes est la première région employeur de la filière avec  40 000 salariés.
Les marchés régionaux porteurs sont le bois construction et le bois énergie.
Dans la construction, la filière forêt-bois a mieux résisté à la crise que d’autres secteurs. En 2012, dans un marché global en baisse, le nombre de maisons individuelles neuves construites en bois a augmenté, portant ainsi la part de marché de 16 à 18,5%.
Les enquêtes de conjoncture trimestrielle menées par Fibra sur cette activité illustrent aussi cette résistance, avec  des soldes d’opinion régulièrement positifs. Globalement, le niveau d’activité ralentit quand même, et l’activité est portée essentiellement par le marché de l’entretien-amélioration. Les perspectives 2014 sont plutôt défavorables. Autre élément positif : il n’y pas eu de grosses défaillances en scieries, comme on aurait pu le craindre. Rhône-Alpes compte toujours le plus fort contingent avec près de 300 scieries.
Dans le bois énergie, les hivers doux n’ont pas été favorables aux entreprises, mais ce sont les aléas du secteur. Globalement, l’activité bois bûche et stable et les productions de plaquettes et granulés sont en forte progression. Les entreprises se structurent et continuent à investir. Elles se regroupent dans des démarches qualité :
– Rhône-Alpes Bois Bûche : marque destinée à apporter un gage de confiance au consommateur sur un marché tenu partiellement par des professionnels : 18 entreprises s’engagent sur le respect des quantités, le contrôle de l’humidité, la sélection des bois et un approvisionnement régional.
– Chaleur Bois Qualité + : certification d’engagement de service par l’Afnor, pour la fourniture de combustibles bois pour chaufferies automatiques (plaquettes, granulés, DIB). 26 entreprises sont certifiées pour la qualité des combustibles, adaptée à la chaudière du client, et pour la fiabilité des livraisons.
La professionnalisation du secteur est donc en route. Les acteurs ont même décidé de passer un cap en créant une délégation régional du Syndicat des Entreprises Indépendantes du Bois Energie, qui a travaillé en 2013 sur l’écotaxe et  le maintien de la TVA à 7%, finalement passé à 10. Il faudra voir maintenant sur la durée l’impact de cette TVA sur le marché.
Plus d’infos : www.fibra.net; www.franceboisbuche.com