Entrepose Drilling, Forage du réseau de chaleur géothermique en Ile de France

Entrepose DrillingLe forage géothermique du nouveau réseau de chaleur qui alimentera 9500 logements de la ville de Bagneux a débuté mi-novembre 2014. Deux puits sont prévus pour aller chercher l’eau chaude à plus de 1 800 mètres de profondeur.


Le forage: Géothermie Moyenne Enthalpie

La réalisation de forages géothermiques profonds en zone urbaine nécessite un savoir-faire particulierEntrepose Drilling pour travailler en toute sécurité sur des chantiers compacts et réduire les nuisances au voisinage. Suite à la validation du programme de forage par la Direction Régionale de la Recherche et de l’Environnement (DRIRE), l’installation de la plateforme du chantier de Bagneux s’est effectuée sur une surface de 5000 m2. Maelle Jourdren ingénieur hydrogéologue et Jean-Luc Goeury superviseur de travaux, tous deux chez Entrepose Drilling (Cofor) () nous expliquent le forage.

La technique

La technique rotary est une méthode qui utilise un outil suspendu à un train de tiges, travaillant par destruction de la roche sous l’effet du poids et de la rotation de l’outil. Ce dernier est entraîné par de la boue sous pression, qui entraîne les déblais vers la surface dans l’espace annulaire entre le terrain et le train de tige. La technique du rotary est issue de l’industrie du forage pétrolier, et permet d’atteindre plusieurs millers de mètres de profondeur, avec des déviations. De 0 à 400 m le forage démarre avec un outil 26 pouces. la première partie est réalisée à la boue bentonitique simple avant de mettre en place un « casing 18-5/8’’ », (tubage qui sera ensuite cimenté). Puis à partir de 400 m et ce jusque 1100 m le forage se poursuit en 17-1/2’’. C’est un puits dévié avec 1,5° de dénivelé tous les 30 m, toujours en boue bentonitique. S’ensuit un autre tubage de l’ensemble de la formation de 400 à 1100 m. L’inclinaison des puits à la base est d’environ 37°. En surface ils sont séparés de 8 mètres mais la distance en sous-sol est de 1,4 km.

La gestion des boues

Entrepose DrillingAvec une capacité de traitement dans les bacs à boue de 200 m3, les boues générées par le forage sont en partie recyclées durant la mise en œuvre, le reste étant traité par ailleurs. La société Clamens s’occupe de la gestion de ces boues. Elle évacue et traite les fluides saturés de solides. Les effluents sont transportés pour subir différents traitements avant d’être recyclés. Une fois arrivées sur le site d’exploitation, les boues sont diluées, pompées, criblées et dessablées afin d’extraire les éléments les plus gros. Les derniers résidus de boues sont filtrés dans un filtre à presse et il en ressort une eau claire.

La cimentation

Pour la cimentation, il y a une revalorisation des boues selon le procédé Clemens, à savoir l’épuration chimique des eaux usées au moyen d’hydrocarbonate de fer. Le procédé est caractérisé par le fait de faire passer les eaux usées neutres dans un dégazeur avant leur passage dans la station de séparation, pour en extraire le dioxyde de carbone en vue de produire l’hydrocarbonate de fer qui sert d’agent de précipitation. Les boues recueillies sont envoyées dans un réacteur de solution à la station de séparation, pour y introduire sous pression l’anhydride carbonique. Les boues résiduelles sont ensuite séparées de l’hydrocarbonate de fer qui s’est formé.

L’intégrité des sols

Afin de préserver l’intégrité des sous-sols, les aquifères sont isolés durant les différentes phases de Entrepose Drillingforage. Afin d’être sûr de ne pas polluer, des rapports sur l’état sont effectués tous les jours. De plus les différents types de cimentation diffèrent suivant la profondeur du forage. Les barrières de sécurités sont donc au plus haut niveau. La géologie initiale reste intègre. Au final, l’eau récupérée est chauffée à 62° sur ce chantier qui aura duré 3 mois, 24h /2, 7j/7. La société Cofor (Entrepose Drilling) aura une fois de plus réussi son pari.

ENTREPOSE DRILLING
41 Route de la Ferté Alais91720 Maisse
01 64 99 09 09
www.entrepose-drilling.com