FIAT est depuis 18 ans le leader mondial des véhicules équipés de moteurs GNV/ESSENCE.

À l’heure actuelle, l’essor du gaz naturel pour véhicules (GNV) reste limité en France. Ce retard à l’allumage s’explique notamment par un réseau de stations trop peu développé. Une situation qui devrait s’améliorer, grâce à une Directive européenne de 2014. Celle-ci demande à chaque État membre de dresser, d’ici fin 2016, une feuille de route pour le développement des carburants alternatifs et le déploiement des infrastructures correspondantes. « Une des clés pour l’élaboration de cette feuille de route est la collaboration entre tous les acteurs concernés, souligne Yves Le Comte, Directeur Marketing chez Fiat Professional : institutionnels, acteurs de l’énergie, constructeurs de véhicules, transporteurs, etc.

FIAT est depuis 18 ans le leader mondial dans le domaine des véhicules équipés de moteurs GNV/ESSENCE.

Les citernes des pompes et les réservoirs des véhicules sont composés d’un matériau particulièrement solide, comme de l’acier par exemple. Ils sont soumis à des tests extrêmement poussés et un réservoir au GNV résiste mieux à une collision qu’un réservoir à essence traditionnel.
Le GNV est stocké dans un réservoir spécial placé en usine et généralement caché sous le plancher du véhicule.
Aucune installation n’est à prévoir par la suite et il n’y a aucune perte de place.
Les véhicules FIAT roulant au GNV sont également équipés d’un réservoir à essence. Il prend automatiquement le relais sur le réservoir au GNV dès que celui-ci est vide. Grâce aux deux réservoirs (essence + gnv) , l’autonomie totale du véhicule peut monter jusqu’à plus de 1 000 km selon le modèle. Le GNV connaît un intérêt croissant au niveau mondial.