CIMbeton Construction d’unité biogaz : des solutions en béton !

cimbeton-logo  Un matériau qui offre durabilité et résistance aux agressions chimiques

patrick-guiraud

Interview auprès de Patrick Guiraud, Directeur Délégué Génie Civil CIMbéton

« Le béton est aussi choisi pour des raisons économiques. »

Le processus de méthanisation repose sur la valorisation de matières pouvant présenter une acidité très élevée. En

 

raison de sa résistance aux agressions chimiques, le béton est donc fréquemment retenu pour la construction d’unités biogaz. Mais ce matériau a d’autres avantages à faire valoir. Le point avec Patrick Guiraud, Directeur Délégué Génie Civil CIMbéton.

En quoi le béton est-il adapté à la réalisation d’unités biogaz ?

methanisation-concours-adt-2014-hagetmau-1

C’est une évidence, mais le béton offre une résistance mécanique élevée. Il permet donc de construire de nombreux ouvrages sur un site de méthanisation : aires et fosses de stockage, de déchargement, d’attente et de transfert ; ouvrages de maturation ; digesteurs ; ouvrages de traitement organique, de traitement des eaux ; stockage de digestat, etc. Le béton est ainsi particulièrement intéressant pour les installations de grande puissance, dotées d’ouvrages de grandes dimensions. Autre avantage intéressant : il est possible d’installer un réseau de chauffage dans les voiles en béton, ou dans les radiers, pour apporter la chaleur nécessaire au processus de méthanisation. Il est à noter que ce matériau est aussi choisi pour des raisons économiques.

Et qu’en est-il des agressions chimiques ?

Il existe des bétons à haute résistance chimique qui permettent de garantir la pérennité des installations biogaz pour des

r085-principale

dizaines d’années. Ces bétons sont insensibles aux attaques acides des substances rencontrées dans le cycle de méthanisation, que cela soit les matières fermentescibles, comme le lisier, ou les gaz dégagés au sein du digesteur. Dans la partie supérieure de ce dernier, le béton est à protéger avec un revêtement à base d’une résine époxy ou d’un liner contre les attaques d’acide sulfurique. Ce gaz très corrosif peut se former dans le digesteur, en présence de sulfure d’hydrogène et d’eau.

La méthanisation permet de produire de l’énergie renouvelable. Comment le béton s’inscrit-il dans cette perspective de développement durable ?

En ayant un coût carbone réduit, le béton présente une empreinte environnementale peu élevée. En outre, ce matériau est totalement recyclable. En cela, il participe – tout comme la valorisation de déchets pour la production de biogaz – à l’émergence d’une économie circulaire.

CIMbeton
7 Place de la Défense
92974 Paris