Constructeur d’unités biogaz : des performances garanties dans la durée

BTS Biogas : Un suivi longitudinal, depuis la conception jusqu’à la maintenance

bts biogas

Interview auprès de Xavier Chataux, Responsable commercial chez BTS Biogas

« Des pénalités prévues, lorsque l’installation dépasse un seuil d’indisponibilité »

Comment l’exploitant d’une unité de méthanisation peut-il être assuré du meilleur rendement de son installation ?bts biogas

BTS Biogaz : En règle générale, les dossiers de consultation des entreprises intègrent des garanties de performances au moment de la mise en service. Or, c’est bien dans la durée que le rendement doit être garanti. C’est pourquoi des constructeurs – et nous sommes les seuls à le faire en France – prévoient des pénalités, lorsque l’installation dépasse un seuil d’indisponibilité. Proposer une telle disposition repose, tout d’abord, sur une conception et une construction qui répondent à de hauts standards de qualité. Cela passe, ensuite, par un suivi étroit des installations en service, ainsi qu’une R&D permanente. La notion de services prend toute son importance en cours d’exploitation, à travers des contrats de maintenance. Ceux-ci peuvent recouvrir divers niveaux de prestation, en assurant la maintenance préventive et/ou curative. L’exploitant saura ainsi que l’installation sera bien dimensionnée et correctement entretenue. Cette approche globale garantit des revenus minimums, ce qui est de nature à rassurer les cofinanceurs et les banques. Notre philosophie d’implication auprès des porteurs de projet se traduit aussi par la possibilité de co-investir dans les unités que nous construisons.

Vous évoquiez la R&D. Quels en sont actuellement les axes de travail ?

bts biogasBTS Biogaz : Des recherches sont en cours sur la partie biologique, avec l’objectif d’optimiser les process, en fonction des intrants disponibles. Je pense notamment à l’adjonction de déchets verts. Pour faciliter le quotidien des exploitants, il y a aussi des marges d’amélioration concernant les automatismes sur le process de méthanisation ou sur les opérations périphériques, comme la préparation des intrants. Par exemple, en Angleterre, nous avons déployé une solution qui assure automatiquement l’hygiénisation de 50 000 t de matières par an. Nos ingénieurs travaillent également autour des associations entre méthanisation et gazéification pour produire du syngaz. En France, les premiers projets de cette nature devraient voir le jour d’ici un ou deux ans. Toute cette R&D contribue à déployer des solutions toujours plus performantes et fiables.

Plus d’infos : www.bts-biogas.com

Propos recueillis par Nils Bruder