Le Syndicat intercommunal d’énergies de Maine-et-Loire crée une dorsale biogazière

Une extension de réseau de 43 km et 30 % de gaz vert, à l’horizon 2020

Entretien auprès de Mme Agnès Gandon
Directrice du développement des services énergétiques
SIEML

A l’échelle d’un territoire, les intérêts des acteurs industriels et agricoles peuvent converger autour de la création d’une desserte en gaz naturel. C’est le cas des Mauges, où le Syndicat intercommunal d’énergies de Maine-et-Loire (Siéml) pilote un projet d’extension du réseau de distribution avec une dorsale biogazière de 43 km, dont la construction menée par le concessionnaire Sorégies a démarré cet été. La desserte répondra aux attentes de l’industriel gazo-intensif Lactalis, situé à Saint-Florent-le-Vieil, tout en offrant aux agriculteurs du secteur des perspectives pour l’injection de biométhane dans le réseau. Les communes alimentées en gaz propane et situées à proximité de la dorsale pourront aussi se convertir ultérieurement au gaz naturel.

« Lactalis souhaitait l’extension du réseau pour supprimer son approvisionnement énergétique par camion, explique Agnès Gandon, Directrice du développement des services énergétiques au Siéml. En parallèle, la dorsale a d’ores et déjà favorisé l’émergence de trois projets d’unités de méthanisation, axées sur l’injection de biométhane. Ces installations sont à l’étude à Beaupréau et à Saint-Pierre-Montlimart – en injection dans le réseau existant concédé à Sorégies –, ainsi qu’à la Pommeraye. Grâce à ces unités, un gaz vert sera produit et consommé « en circuit court » par Lactalis et l’ensemble des consommateurs sur le territoire. »

À terme, le territoire de Mauges pourra accueillir une production de gaz vert de 30 % dans l’ensemble des réseaux et même 50 % dans les réseaux de distribution concédés par le Siéml à Sorégies. Le projet répondra ainsi aux ambitions du Syndicat de verdir la production de gaz sur le département, bien au-delà des objectifs de la loi sur la transition énergétique qui vise 10 % de gaz vert dans les réseaux en 2030.

Paroles de pro : «  West Grid Synergy vise à faciliter l’intégration de gaz renouvelable »

« Le Siéml est partenaire du projet West Grid Synergy, coordonné par GRTgaz et regroupant aussi le SyDEV, Morbihan Energies, les Régions Pays de la Loire et Bretagne, GRDF et Sorégies, visant à faciliter l’intégration de gaz renouvelable dans les réseaux, indique Romain Verles, Chargé de mission Développement chez GRTgaz. Ce projet repose notamment sur la mise en place de nouveaux outils numériques et gaziers permettant une gestion intelligente des réseaux et un meilleur suivi des installations. »