ALEO SOLAR

Les modules aleo affichent une puissance stable à long terme

Aix-en-Provence, Prenzlau, le 20 novembre 2012. Même après une décennie, les modules solaires d’aleo solar n’affichent qu’une baisse de performance (dégradation) minime, due au vieillissement. Le prestataire expert indépendant MBJ Services a examiné une installation de 5,44 kilowatts exploitée depuis tout juste dix ans, près de Brême en Allemagne. La puissance de chacun des 34 modules aleo a été mesurée à l’aide d’un flasher. Il a ainsi été constaté que la dégradation s’élève en moyenne à 2,73 %. Lors de la planification des installations photovoltaïques, on prévoit généralement une perte de puissance de 0,5 % par an – la dégradation des modules aleo est environ deux fois moins élevée.
Les modules de type aleo S_02, produits en 2002 à Prenzlau, dans le Brandebourg, ont été contrôlés par électroluminescence, afin de détecter les dommages des cellules. Voici ce qu’en a conclu Erik Lohse, de MBJ : « Les modules solaires ne présentent qu’une dégradation extrêmement faible. Ils sont également dans un état impeccable. »
L’installation examinée, posée sur une grange de la ferme biologique Gärtnerhof Oldendorf, a délivré 43 576 kWh en neuf années complètes. Avec un rendement annuel spécifique d’environ 950 kWh par kilowatt installé de puissance nominale, le rendement est nettement supérieur à la moyenne régionale de 883 kWh. « Pour produire de l’énergie respectueuse de l’environnement, nous avons misé très tôt sur le photovoltaïque », explique Uwe Hach de la ferme Gärtnerhof. « Le fait que notre installation n’ait pratiquement rien perdu en puissance en dix ans, plaide clairement en faveur de la qualité des modules aleo. » Grâce à cette dégradation minimale, l’installation produira des rendements élevés pendant longtemps encore. Et lorsque le tarif de rachat de l’électricité produite viendra à échéance dans dix ans, nous pouvons attendre des rendements d’électricité élevés pour la consommation personnelle.